Le travail de l'apiculteur en

Août

Le mois d’Août est un mois parfois creux sur le plan des ressources pour l’abeille. Fini les floraisons abondantes, le potentiel mellifère se réduit.

La canicule de juillet a stoppé un grand nombre de miellées, les fortes chaleurs et le manque d’humidité ont limité la présence de nectar et ont accéléré la fin de la floraison. Il faudra attendre la mi-Août pour voir le retour des pluies et Septembre pour les regains et la floraison des lierres.
Quelques plantes font de la résistance comme les bruyères, l’ampélopsis, la menthe.

Dans la ruche, la population a commencé à décroître et la récolte l’a privé d’une part importante de ses réserves. Moins de ressources, c’est un changement d’organisation dans la ruche. Les mâles vont être expulsés.

Au rucher :
Ayant récolté au plus tard à la mi-Août, l’apiculteur doit maintenant préparer la ruche à l’hivernage.
Deux mesures sont à prendre dans ce sens :
• Renforcer les réserves : l’apiculteur procède au nourrissement en utilisant un sirop à forte concentration en sucre. Les abeilles stockent le sirop et reconstituent les réserves dont elles auront besoin pour passer l’hiver.
• Traiter contre le varroa : l’apiculteur procède au traitement anti-varroa pour réduire le taux de varroa dans la ruche à un niveau tel qu’il devient supportable sachant qu’il ne sera pas possible de l’éradiquer totalement.

Une fois la récolte effectuée, l’apiculteur commencera à nettoyer ses hausses vides, les accessoires et outils (pour éviter la contamination).

RSS - Articles RSS - Commentaires